Jour 17 – Aujourd’hui, je pratique la diète médiatique

Aujourd’hui, je vous propose de vous essayer à la diète médiatique préconisée par Olivier Roland dans Tout le monde n’a pas eu la chances de rater ses études.

Regardez le journal télévisé, de quoi parle t’on? De guerre, de catastrophes, d’attentats, d’accidents, de crise, de pouvoir d’achat, de tensions politiques, de twitter, d’embouteillages, de grève.

Souvenez-vous de celui d’hier et de celui d’aujourd’hui, les thèmes abordés sont ils si différents?

Absolument rien de positif, rien qui nous permettrait de voir la vie en rose.

Sans parler de tout les sujets inutiles.

télévision

La diète médiatique, qu’est-ce que c’est?

Tous ces sujets vous font perdre du temps, de l’énergie, envahissent votre cerveau et le gave de mauvaise graisse.

C’est comme un croissant, ça a l’air bon, on se sent repu sur le moment mais une demi-heure après on à faim et il ne nous a rien apporté, si ce n’est quelques kilos en plus.

La diète médiatique, c’est l’art de remplacer le bourrage de crâne par de la bonne information, saine, sélectionnée pour nourir son esprit et le faire grandir.

La diète médiatique comment?

C’est très simple, choisissez avec soin la nourriture que vous donnerez à votre cerveau, pour qu’il reste alerte et agile:

  • Ne consulter plus les sources d’informations généralistes: journaux télévisés, journaux papiers ou Google actualités;
  • Choisissez des sources d’information directement liées à votre métier ou votre domaine d’activité ou qui vont vous aider à avancer dans vos objectifs;
  • Suivez des nouvelles positives: de nouvelles découvertes scientifiques, un nouveau traitement, les nouvelles technologies. Celles-ci vous permettront de rester connecté au monde tout en étant positives. Vous apréhendrez mieux le monde qui se prépare et serez plus facilement capable d’en capter les opportunités.

Le défi d’aujourd’hui

journeaux

Aujourd’hui, je vous propose de remplacer le journal télévisé par une petite lecture sur un sujet qui vous intéresse. Vous pourrez regarder le journal demain, les nouvelles ne seront pas bien différentes.

Pour ma part, il y a bien des mois que je ne regarde que très rarement la télévision. Je ne m’en porte pas plus mal, je m’informe sur les sujets qui m’interessent ou qui sont en lien avec mon activité professionnelle. D’une façon ou d’une autre, les évènements importants me parviennent toujours.

Alors, bonne lecture,

A demain,

Julie

Cet article vous a plu? Partagez-le!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez recevoir ici mes 6 astuces pour être heureux (aussi) au travail !